Allergie aux lapins

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d’animaux qui sont responsables de l’allergie, mais des substances (protéines) présentes dans l’urine, la salive et autres sécrétions des animaux. Ce sont ces protéines, ou allergènes, présentes sur les poils qui se retrouvent dans l’environnement de l’animal.

La nature et la longueur des poils de l’animal n’ont donc aucune incidence sur le risque d’allergie.

CHAT : L’allergie au chat est la plus commune des allergies aux animaux. L’allergène du chat est très présent dans notre environnement. Transporté par l’air et sur les vêtements, il se retrouve partout dans la maison (tapis, moquette, canapé, lit) mais aussi dans des endroits où ne vit aucun chat comme les salles de classe ou les cinémas.

On peut donc devenir allergique au chat sans avoir jamais été en contact direct avec cet animal

Le lapin est une allergie moins répondues, elle représente 5% des personnes présentant des allergies aux animaux domestiques. Elle touche principalement les professionnels travaillant régulièrement avec les rongeurs (hamster, souris, rats, chinchilla, lapins, cobayes...)

Si vous êtes allergique aux chats, cela ne signifie pas que vous soyez allergique aux lapins.

Comment fonctionne l'allergie ?

L’allergie correspond à une réponse exagérée de l’organisme vis-à-vis d’une substance étrangère, l’allergène.

L’allergène, tout à fait inoffensif pour certains, sera considéré comme dangereux par les personnes sensibilisées et provoquera une réaction allergique

* Tout d’abord, une phase de sensibilisation au cours de laquelle le système immunitaire identifie la substance comme un allergène (1er contact).

* Puis, lorsque l'organisme entre de nouveau en contact avec l’allergène, la phase allergique se déclenche (apparition des premiers symptômes).

Symptômes :
* Prurit (démangeaisons du nez et/ou du palais)
* Anosmie (perte de l'odorat)
* Rhinorrhée (écoulement nasal clair)
* Eternuement ( crise d'éternuement en salve)
* Ostruction nasale

 

Adoption d'un lapin :

Si vous êtes allergique a un animal ou non, il est possible de faire un test :

Phase de sensibilisation : Allez une première fois dans une animalerie, mettez vous proche de la cage des lapins, demandez éventuellement au vendeur de vous mettre un lapin dans les bras. (vous pouvez également demander a un éleveur)

Phase allergique : Retournez une a deux fois quelques temps après pour refaire la même chose (expliquez éventuellement le problème aux vendeurs, il comprendra la situation). Si vous êtes allergiques les symptômes apparaîtront de plus en plus importants a chaque contact.

Si rien ne se passe, vous n'êtes pas allergique. Si au contraire vous avez des réactions allergiques vous saurez que le lapin n'est pas l'animal a adopter.

Allergologue :

Il est également possible d'aller directement voir un allergologue qui vous fera une prise de sang et  identifiera les allergènes responsables et vous permettra de connaître l'intégralité des espèces a éviter en cohabitation.
Cela s'appelle un diagnostic allergologique.

Désensibilisation :

Il est également possible de se désensibiliser afin d'éviter les symptômes.
La désensibilisation est un traitement de la rhinite et/ou conjonctivite allergique modérée à sévère et de l’asthme léger à modéré, qui réduit les symptômes et qui traite la cause de la maladie. C’est également le seul traitement dont l’effet persiste après l’arrêt du traitement.
La désensibilisation s’adresse à des patients : motivés, avec des résultats insuffisants aux traitements symptomatiques, souffrant d’une gêne significative.

La désensibilisation se déroule en 2 phases :

Une phase d'initiation qui consiste en administration de doses croissantes d’allergènes afin de réhabituer l’organisme aux allergènes responsables de l’allergie.
Une phase d'entretien qui consiste ensuite à prendre la même dose à intervalles réguliers pendant 3 années consécutives.




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site