Alimentation Naturelle du lapin

 

Les bases de l'alimentation naturelle 


  • Dans la nature, le lapin de garenne (proche parent de notre lapin nain de compagnie), se nourrissent de ce qui les entoure, c'est la raison pour laquelle leur alimentation est variable et variée en fonction de la flore locale et des saisons. Principalement, ils se nourrissent de branches, d'écorces d'arbres, de plantes aromatiques, plantes herbacées, plantes graminées, également de bulbes et pour le malheur des agriculteurs de plantes cultivées.
  • Notre lapin nain diffère peu de ce régime alimentaire, il appréciera également les même plantes. C'est la raison pour laquelle il est important d'équilibrer et de rationner l'alimentation de votre lapin, en fonction des saisons mais également de sa biologie.

Votre lapin etant un herbivore, il convient donc de respecter sa nature, son système digestif etant très fragile. Toute perturbation pouvant se traduire par des désordres digestifs (diarrhées, constipations, troubles digestifs plus grave telles que crottes molles chroniques )

La saisonnalité

Respecter la saisonnalité des plantes, fruits et légumes. Ce concept nutritionnel est également à mettre en pratique pour votre lapin, et vous permettra de :

  • Trouver plus facilement et a bon prix les légumes, fruits et plantes
  • Plus économique, les produits de saison étant bien sûr moins cher que les produits hors saison
  • Respecter la biologie de votre lapin, qui trouvera dans ces aliments l'intégralité de ses besoins nutritionnels
  • Varier l'alimentation de votre lapin, qui lui apportera un équilibre nutritionnel


L'aliment de base : Le Foin

 

Le foin représente 70% à 80% du régime du lapin nain, c'est la base de  son alimentation :

Il doit être :

  • de bonne qualité (sans poussières avec de longues tiges, aéré et non compressé)
  • composé de diverses plantes graminées et légumineuses variés (à éviter le foin de luzerne, trop pauvre en vitamine et calcium)
  • bien frais (avec une bonne odeur et bien vert)
  • séché naturellement afin de conserver la vitamine D, indispensable à votre lapin

 

Un foin varié contient des vitamines, des protéines, des minéraux et de longues fibres indispensables à la bonne santé du lapin.

Excès de calcium

L'excès de calcium est dangereux pour votre lapin, il est donc important de lui trouver un foin adapté. Ils peuvent entraîner des calculs vésicaux, des cystites ou même des calcifications anormales des vaisseaux sanguins ou d’autres organes.

Voici le taux de calcium des foins et herbes les plus courants :

  • Foin de luzerne : 1.80 %
  • Trèfle violet : 1,5 %
  • Foin de crau : 1,1 %
  • Foin de blé : 1,15 %
  • Foin de phléole des près : 0, 66 %
  • Foin de dactyle : 0, 55 % 
  • Foin d'avoine : 0, 2%
  • Herbe : 0 / 0.2 %

Attention, Ne pas confondre le foin et la paille qui n'a aucun intérêt nutritif mais sert de litière. La paille peut même entraîner des problèmes digestifs si elle est ingérée en grande quantité.

Les végétaux

 

La verdure fraiche, accusée à tort de favoriser la diarrhée, doit être distribuée quotidiennement. C'est un aliment complet, source d'eau, de protéines, de glucides, de fibres et de vitamines...

 

Les végétaux frais contribuent à l'hydratation du contenu digestif, permettant ainsi un bon fonctionnement des fermentations du caecum et favorisant le passage dans le tube digestif des nombreux poils ingérés quotidiennement par le lapin lors de sa toilette. D'autre part leur mastication est aussi importante que celle du foin pour permettre l'usure des dents. Les lapins chez qui la verdure fraiche déclenche des épisodes de diarrhée sont ceux qui mangent peu de foin et qui sont nourris essentiellement aux graines et aux granulés, favorisant ainsi un déséquilibre des bactéries assurant une bonne digestion.

 

On doit par contre éviter les excès de verdure fraiche chez un jeune lapin récemment sevré, car l'équilibre de sa population bactérienne digestive n'est pas encore stabilisé, le rendant très vulnérable aux désordres digestifs. Passé le premier mois d'acquisition, ou il est plus prudent de stabiliser le transit digestif d'un jeune lapin avec du foin et des granulés, on peut introduire graduellement dans le menu différents végétaux frais, tout en surveillant les selles, jusqu'à distribuer quotidiennement à un adulte un volume de verdure fraiche presque aussi importante que le foin.

La meilleure verdure pour le lapin est celle qui se rapproche de ce qu'il peut trouver dans la nature : herbes et feuilles.

  • Si vous avez un jardin :cueillez-lui des plantes sauvages telles que du pissenlit, du plantain, du trèfle, des orties blanches... (voir : Herbier sauvage du lapin)
  • Si vous n'avez pas de jardin : vous devez choisir des légumes qui se rapproche de ceux qu'il pourrait trouver dans la nature,(en privilégiant les feuillages bien verts et limiter les légumes racines et bulbes) telles que thym, menthe, salades diverses (sauf laitue), choux verts, pousses d'avoine, fanes de carottes, de fenouil, feuilles de légumes racines doivent composer la majorité du menu. (voir : Potager pour lapin)

Chaque jour le lapin doit recevoir des légumes variés lui apportant tout ce dont il a besoin. un régime naturel mal adapté peut être dangereux. Chaque repas doit apporter au lapiin des vitamines et nutriments variés.

  • Vitamine A (Rôle dans la vision, la reproduction et les défenses immunitaires): brocolis, feuille bien verte de salade, carottes, fanes de carottes, chou fleur, persil, scarole endive.
  • Vitamine C : pissenlit, fanes de carotte, chou de bruxelles, chou vert, brocoli, feuilles de radis, cresson, fenouil, panais, topinambour, céleri branche, persil racine, chou frisé, épinard
  • Vitamine B : fanes de carotte, chou de bruxelles, chou fleur, brocoli, feuille de radis

Les légumes doivent être cultivés sans engrais et pesticides. il faut de toutes façon laver avant de les donner.

  • Les aliments riches en calcium et oxalates doivent être limités : chou, betterave, épinards, blettes, afin d'éviter les problèmes digestifs et rénaux/. Le pissenlit lui aussi riche en calcium ne doit pas subir les même restrictions car sa richesse en eau et son pouvoir diurétique compensent sa richesse en calcium.
  • Les légumes racines doivent être donné en complément mais ne doivent pas composer la base alimentaire, ils sont caloriques et moins utiles au bon fonctionnement du système digestif et à l'usure des dents.

Chaque repas doit comporter 4 légumes différents avec une prédominance de feuilles vertes, d'une part pour être équilibrées, d'autre part pour stimuler le lapin. Attention : les fruits ne sont une verdure. Les fruits sont des gourmandises qu'il ne faut pas donner plus de 2 fois par semaine ou alors en toutes petites quantités. 

 ATTENTION : Si votre animal mange de la verdure, il est préférable de le vacciner contre la VHD !!!



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site