Informations générales

Lapin

Le mot lapin est un terme très général qui désigne plus d'une vingtaine d'espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidès, réparties dans neuf genres biologiques, avec leurs proches parents les lièvres. À lui seul le lapin de garenne européen (Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier.
Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle des lièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l'air libre. Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture.
Le mot « lapin » est utilisé aussi bien comme patronyme que comme marque commerciale. De nombreux personnages fictifs célèbres sont également des lapins et l'« animal aux longues oreilles » est présent dans l'art et la littérature tout autant que dans la culture populaire, la mythologie et la symbolique de plusieurs continents. En France, à la différence du lièvre, le lapin de garenne n'est pas autochtone, on le dit « archéonaturalisé», présent depuis plusieurs siècles et se comportant comme un indigène.
Les lapins sont classés dans la famille des léporidés, ce ne sont pas des rongeurs, mais des lagomorphes, une branche cousine qui comprend les lièvres, les lapins et les pikas.

Les lapins domestiques

Le lapin domestique est exclusivement issu d'une espèce : le Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus). Son élevage, appelé cuniculture, s'est développé à partir du Moyen Âge.
Son but premier est la production de viande, mais il permet également la production de poils et de fourrures.
Par ailleurs, les lapins sont aujourd'hui employés comme modèles dans les laboratoires, et sont également des animaux de compagnie, du fait de leur caractère affectueux. Diverses races ont été développées suite à la sélection par l'homme.

Elles présentent une très vaste gamme de tailles et de couleurs de robe et sont chacune adaptée à un de ces usages.

Les lapins sauvages de toutes espèces sont chassés depuis toujours pour leur chair très largement appréciée.

Le lapin a été domestiqué tardivement au 15e siècle, c'est le seul animal d'élevage originaire d'Europe.
L'élevage familial en clapier a été pratiqué dès l'an 1000, puis s'est intensifié avec l'apparition de l'élevage industriel.
À lui seul le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier mais stabilisées uniquement à partir de la seconde moitié du XIXe siècle.
Le lapin domestique est également élevé en tant qu'animal de compagnie ; il est aussi vendu.

Leur peau a actuellement une valeur économique moindre que dans le passé où elle donnait lieu à un commerce traditionnel, récupérée par les chiffonniers, dits aussi « marchands de peaux de lapins » qui passaient à domicile collecter les peaux issues des élevages familiaux.

L'introduction d'une nouvelle espèce de lapin dans des contrées où ils n'ont pas de prédateur, comme par exemple le lapin de garenne, d'origine européenne, provoqua en Australie de nombreux dégâts écologiques et en fait une espèce invasive difficile à contenir.

Les lapins dans la culture

Le lapin, sans référence à aucune espèce précise, est très présent dans la culture populaire et enfantine, ainsi que dans la mythologie. Le lapin est aussi fortement associé à la fête de Pâques.

Redouté par les marins qui ne prononcent jamais son nom, sous peine de porter malheur, et le désignent par des périphrases comme « l'animal aux longues oreilles », « cousin du lièvre », il est au contraire adopté comme symbole dans des cultures et des professions très diverses, un peu partout dans le monde.

L'univers du marketing s'en est également emparé, créant des mascottes célèbres. Le multimédia est également touché, notamment avec les lapins crétins.

En motifs, en peluches ou en personnages de fiction, les lapins font partie des classiques de l'univers enfantin, notamment Bugs Bunny, personnage célèbre et mascotte de la compagnie Warner Bros.
En Égypte, une histoire intitulée Arnabou wal Kinz (le lapereau et le trésor) raconte l'événement d'un petit lapin malheureux, qui, ayant trouvé un trésor avec ses amis, devient riche. 

LAPINS NAINS

Les lapins nains sont des lapins issus de la sélection au sein d'élevages des lapins de petite taille de race hermine polonais . Les races naines ont été créées pour l'agrément, comme animal de compagnie ou de concours. Ce sont des lapins pesant moins de 1,5 kg, souvent moins prolifiques et plus fragiles que les lapins ordinaires.

Spécificités biologiques du lapin nain

La biologie du lapin nain diffère peu de celle du lapin domestique de taille normale et ils ont les mêmes besoins que les grandes races.

La masse idéale du lapin nain de race à l'age adulte se situe entre 1 kg et 1,25 kg (admis de 0,8 kg minimum jusqu'à 1,5 kg maximum). C'est un point important.

Un lapin nain de pure race se distingue d'un lapin hybride par sa tête plus ronde, posée sur un corps cylindrique aux pattes courtes et surtout par des oreilles beaucoup plus courtes que celle des autres lapins : leur taille idéale se situe entre 4 cm et 4,5 cm, parfois moins, mais en aucun cas cette taille ne doit dépasser 6 cm.

Le nombre de lapereaux par portée est généralement moins élevé que chez le lapin de taille normale.

Les lapins nains sont aussi plus souvent sujets à la malocclusion dentaire

La sélection des lapins nains

Le lapin de race hermine est l'ancêtre de toutes les races naines. Il est nommé ainsi parce qu'il est blanc comme le petit carnivore connu sous le nom d'hermine. C'est un lapin de petite taille au pelage blanc avec des yeux rouges ou bleu et aux oreilles courtes.

Le premier standard français du lapin hermine a été établi en 1910 par le Club des Éleveurs de Lapins et il a été adopté le 17 janvier 1921 par la Commission des Standards de la Société Française de Cuniculture. Le poids maximum était fixé à 1,500 kg.

Le premier vrai lapin nain a été créé en 1940, issu du croisement d'un lapin hermine et d'un lapin sauvage.

En raison de sa petite taille, le lapin nain est considéré comme un animal de compagnie. Très apprécié par les enfants, il s'élève bien en appartement, à condition de recevoir des soins appropriés et de disposer d'un espace suffisant

Utilisation par l'homme et économie

Les lapins nains sont régulièrement présentés à des concours par les éleveurs. Les lapins béliers peuvent subir de lourdes conséquences sur leur santé ou des blessures après des concours de haut niveau (haies trop hautes, obstacles mals fixés...)

En France, le coût d'un lapin nain en élevage se situe entre 30 et 70 euros.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site