Sauver des orphelins

Il arrive dans certains cas qu’une lapine ne s’occupe plus de ses petits, ou meurt suite à la mise bas, vous laissant désemparé devant ces petites lapins abandonnées qui ne demandent qu’à vivre. Dans certaines conditions et avec quelques renseignements indispensables vous pouvez essayer de prendre en charge ces lapereaux, les nourrir et les mener jusqu’au sevrage.

bebe-lapin1.jpgMême si les conseils qui suivent peuvent vous aider, ne vous faites pas trop d’illusions, si les petits n’ont que quelques jours il est très difficile de les maintenir en vie et de les voir arriver à l’âge adulte, mais ils existent parfois  de jolis cas de réussite, alors autant essayer !
Notez également que des petits n’ayant pas reçu le colostrum (c’est le premier lait, la mère le produit uniquement lors de la mise bas) ont très peu de chance de survivre car ils n’auront pas eu les anticorps et les nutriments essentiels pour passer les premiers jours de vie et devenir des lapereaux en pleine santé.

Prenez en charge des petits seulement si vous êtes sur qu’il y a un problème ! Une lapine s’occupe peu de ses rejetons, c’est dans sa nature, elle ne les allaitera qu’une à deux fois par jour et souvent quand elle est seule, donc ne vous inquiétez pas de ne pas la voir constamment près d’eux.
Evitez à tout prix de nourrir à la main des lapereaux qui n’en ont pas besoin, vous n’en ferez pas des petits plus proche de l’homme, vous risquez surtout d’en faire des lapins fragiles car ils n’auront pas eu une alimentation adaptée !
Peu de temps après la mise bas, lors de la vérification du nid, regardez le ventre des petits, si ils ont été allaités il sera bien rond, la peau tendue, pour les petits de couleur clair on peut même voir le lait par transparence ! Les jours suivants regardez une fois par jour les bébés, s’ils sont toujours aussi replets, bien vifs, pas de soucis, votre lapine s’en occupe, vous pouvez lui faire confiance ! Par contre si les petits maigrissent, que leur peau se fripe, ce n’est pas bon signe, il va falloir prendre les choses en main…

Les situations de prise en charge

Manque d’instinct de la mère

C’est la première portée de votre lapine, elle avait commencé à construire son nid, tout se passait bien, mais lors de la mise bas elle a éparpillé ses petits dans toute la cage.
Si elle a tout de même pris le soin de les nettoyer et que les petits sont encore vivants, rassembler les dans le nid et présentez le à votre lapine. Observez son comportement, peut être va-t-elle se rattraper … si ce n’est pas le cas, ou si votre lapine montre des signes d’aggressivité envers eux, sortez-les de la cage, ça va être à vous de jouer …

Retour de chaleur – Abandon du nid
Votre lapine a mis bas, les petits sont tous au nid, elle les nourrit, tout se passe bien. Mais 2-3 jours après la mise bas le comportement de votre lapine change radicalement, elle piétine son nid, se montre agressive et dangereuse pour les petits, cherche à les tuer.
Elle fait un retour de chaleur qui la pousse à se débarrasser de sa portée. Vous allez devoir prendre le relais, sachez tout de même que dans certains cas cela ne peut être que temporaire, il arrive que la lapine accepte de récupérer ses petits plus tard, cela sera à vous d’observer son comportement avec eux et de voir si elle recommence à s’en occuper quand vous les laissez seuls avec elle.

Il se peut aussi que vous ayez trop touché au nid, que votre lapine, n’ayant pas assez confiance en vous, délaisse ses petits car ils portent trop votre odeur. Cela sera à vous de rattraper cette erreur …

Mort de la mère
Suite à des complications lors de la mise bas (comme un petit restant coincé, toxémie de gestation, infection de l’utérus ...) votre lapine est morte laissant sa nichée sans assistance.

Rejet d’un petit

Votre lapine a mis bas dans de bonnes conditions, les petits sont tous au nid et nourris. Mais au bout de quelques jours votre lapine écarte volontairement un petit du nid, elle se refuse à le nourrir et le laisse en dehors du nid malgré vos tentatives de l’y remettre au chaud.
Dans ce cas prendre en charge le petit risque de lui faire plus de mal que de bien... si votre lapine l’écarte sciemment c’est qu’elle sait instinctivement que ce lapereau n’est pas viable, c’est peut être un double nain ou un petit malformé. Le nourrir à la main risque de prolonger ses souffrances inutilement car malgré tous vos soins il ne survivra pas.

Les moyens de prises en charge

L’adoption
Souvent utilisée en élevage, cette solution consiste à faire saillir plusieurs femelles en même temps. Ainsi si l’une ne s’occupe pas de ses petits, meurt (ou encore dans le but de mieux répartir le nombre de lapereaux par lapine), les lapereaux sont confiés au soin d’une lapine « bonne mère ».
Les lapereaux ne doivent pas avoir plus de quelques jours de différence avec ceux de leur famille d’accueil. Il est conseillé d’éloigner la lapine de son nid quelques heures, le temps que les nouveaux venus prennent l’odeur du nid d’accueil.
Attention cependant il arrive que la lapine n’accepte jamais ces nouveaux venus, voir même rejette sa propre portée.

L’allaitement « forcé »
Sous le coup d’un retour de chaleur ou d’un manque d’instinct votre lapine rejette sa portée alors qu’elle a du lait et donc les moyens de les nourrir.
Vous pouvez alors « utiliser » ce lait pour nourrir les petits.
En mettant la femelle sur le dos ou en la bloquant au dessus des petits, soutenez la le temps que les lapereaux se nourrissent. Respecter la périodicité naturelle, c'est-à-dire quelques minutes d’allaitement, une à deux fois par jour.
Prenez bien garde d’immobiliser correctement la lapine, un coup de patte, une ruade peuvent tuer un jeune lapereau.

L’allaitement artificiel

Avant toute chose privilégiez les solutions citées ci-dessus si vous le pouvez. En effet le lait maternisé pour chaton (couramment utilisé pour les lapereaux) est loin d’avoir la même composition que le lait de la lapine. Etant peu riche il vous obligera à nourrir les petits toutes les 2 à 3 heures. Leur croissance sera plus lente, les carences plus fréquentes, le manque en anticorps rendra le petit plus sensible aux maladies (veillez à utilisez des biberons et tétine le plus stériles possibles, lavez vous bien les mains, préparez le lait au dernier moment). Il n’est pas rare non plus d’observer une fourrure terne voir une chute de poil sur des lapereaux nourris au lait maternisé, montrant une carrence en vitamines.
Sur de très jeunes lapereaux tentez de trouver une tétine la plus petite possible afin d’éviter de noyer le petit en lui mettant du lait dans les narines, ou qu’il fasse une fausse route.
Après chaque tétée massez le ventre des petits, puis nettoyez leur zone ano-génitale avec un coton tige humide afin de stimuler la miction et le transit. Remettez-les au chaud jusqu'à la tétée suivante.

Le sevrage

Vos petits ont bien grandis et sont en forme, ils ont entre 4 et 6 semaines, il est temps de les sevrer.
Cette étape va également être difficile, surtout pour les lapins nourris au lait maternisé.
Le lait de la lapine a la particularité de contenir une enzyme qui « stérilise » les intestins des petits, et permet donc la régulation de bactéries qui s’y trouve. Lors d’un sevrage conventionnel la transition vers une alimentation diversifiée va se faire en douceur, permettant à la flore intestinale du lapereau de s’adapter peu à peu, évitant la prolifération excessive de bactéries.
Mais le lait maternisé ne contient pas cette enzyme, le risque est alors grand que la flore ne s’adapte pas et que votre lapereau fasse une diarrhée qui lui soit fatale.
Il faudra donc diminuer très progressivement les tétées, introduire pour commencer du foin, puis des granulés. Si une diarrhée apparait stopper toute introduction d’aliment solide.
Pendant cette période ajoutez à l’eau de boisson un régulateur de flore intestinal, vous pouvez également traitez préventivement contre la coccidiose.

Si vos lapereaux passent sans encombre cette étape, vous pourrez être fier, vous leur avez sauvé la vie !

Secourir un orphelin sauvage

Vous vous promeniez et avez fait cette découverte, ou votre chat à décider de vous faire une l’offrande… d’un petit lapereau garenne !

Découverte d'un terrier dans votre jardin

 lapin-de-garenne.jpg

Si en jardinant vous découvrez un terrier rempli de lapereaux surtout n'y touchez pas! Ce terrier n'est pas la garenne principale, c'est une rabouillère creusée à l'écart de la garenne par leur mère. Il est peu profond et les lapereaux sont souvent bien visibles. Ils y vivent seuls, leur mère ne passe les nourrir que 2 fois par jour pour ne pas attirer les prédateurs. Ces petits lapins ne sont pas des orphelins comme vous pourriez le penser. Le meilleur service que vous pouvez leur rendre est de les laisser tranquilles. Si vous avez vraiment l'impression qu'ils sont orphelins il existe un moyen simple de vérifier si leur mère vient régulièrement s'en occuper. Vous pouvez ratisser devant l'entrée ou tracer des cercles ou encore déposer des petits cailloux et voir si le lendemain vos dessins sont effacés et si quelque chose à été déplacé. Leur mère ne viendra que tôt le matin et la nuit, elle ne passe généralement que 5 à 10 minutes par jour avec ses petits. Ce n'est pas de la négligence mais le seul moyen de les protéger. Les lapereaux n'ont pas d'odeur et n'attirent donc pas les prédateurs mais les allées et venues de leur mère pourraient attirer les renards ou autres carnivores. Les petits n'ont pas besoin d'être "couvés" par leur mère, ne les prenez pas en vous disant que votre lapine s'en occupera, elle les tuera probablement!
Si votre chien découvre un terrier et commence à s'y attaquer, éloignez votre chien (ou chat) et assurez vous qu'il n'a pas détruit le terrier au point d'empêcher les petits de respirer, débouchez l'entrée si besoin, sans toucher aux petits (portez des gants si possible). Ne prélevez pas les petits en vous disant que le terrier détruit, leur mère ne va pas s'en occuper. Elle va revenir pour les nourrir et fera des réparations, si besoin elle creusera une autre rabouillère plus loin. Les lapines sont peu présentes mais ce ne sont pas des "mères indignes", une lapine qui découvrira sa rabouillère détruite ou vide sera extrêmement perturbée. Certains ont observé des lapines qui revenaient sur leur rabouillère plusieurs jours après la mort ou la disparition de leurs petits. Il en est de même pour les levreaux, ce n'est pas parce que leur mère n'est pas là qu'ils sont abandonnés.
Au printemps vérifiez la présence de terriers sur votre terrain avant de passer la tondeuse pour la première fois ou de faire des travaux, de nombreux terriers sont détruits et des petits passent dans les tondeuses chaque printemps.

Découverte d'un lapereau isolé

Si ce lapereau bouge, a l'air vif et n'est pas blessé n'y touchez surtout pas et laissez le rejoindre son terrier. Ne cédez pas à la tentation de le prendre pour le câliner même si c'est extrêmement tentant. Un lapereau qui se promène seul s'éloigne rarement très loin de son territoire et sa mère le retrouvera.

Votre chat ou votre chien vous a apporté un lapereau

C'est le cas le plus difficile car vous ne savez pas forcément où votre chat ou chien a trouvé ce lapereau. S'il est en forme et assez grand relâchez-le plus rapidement possible dans un endroit près de votre maison plein de ronces et broussailles c'est en général là que se trouvent les garennes. S'il n'a pas les yeux ouverts ou s'il est blessé ses chances de survie sont très minces et si vous n'avez aucune idée de l'endroit où il a été prélevé, la seule chance de le sauver est de le nourrir et le soigner vous même. Demandez à votre vétérinaire s'il y a un centre spécialisé en faune sauvage dans votre région, ils sauront apporter l'aide nécessaire à la survie de ce lapereau et à sa réintroduction en nature. Si c'est impossible et que la seule solution est de vous en occuper vous mêmes, soyez conscient que les chances de réussite sont minces et que sa réintroduction en nature le condamnera probablement à mort. Il vous faudra donc envisager son "adoption" ce qui n'est jamais souhaitable pour un animal sauvage.
Un lapin sauvage est toujours de petite taille, ce n'est pas forcément un lapereau. Ce n'est pas un bébé!

Si vous n'avez pas d'autre choix que de nourrir ce petit vous même, suivez les mêmes indications que pour les orphelins de lapins de compagnie. Le lapin domestique étant issue du lapin sauvage.

Attention cependant !! N'oubliez pas que c'est un animal sauvage et qu'il faut donc prendre en compte certains paramètres :
Un lapin qui a déjà les yeux ouverts, a probablement déjà mangé autre chose que le lait de sa mère et son système digestif est habitué à certaines plantes. Consultez Herbier sauvage du lapin, cela vous donnera la liste des plantes sauvages et regardez si certaines poussent autour de votre maison, si c'est le cas vous pouvez lui en donner. Dans tous les cas donnez lui du foin. Ne donnez pas de fruits à un lapereau sauvage ni de légumes racine mais uniquement de la verdure sauvage ou de la verdure "vert foncé"( fanes de carottes, persil, pissenlit). Les pissenlits, le plantain, l'herbe, les pousses de ronces et le foin sont les bases de l'alimentation d'un lapin sauvage, non seulement il est capable de correctement les digérer mais en plus il ne sera pas perturbé s'il vous le relâchez en nature près de votre maison. Il y trouvera la même nourriture. Vous devez aussi mettre à sa disposition une petite gamelle d'eau. La taille de cette gamelle doit être adaptée, si elle est trop grande votre lapin risque de tomber dedans et de prendre froid voire de s'y noyer s'il est vraiment petit. Si vous tenez à le relâcher dans la nature, quand il sera remis de son aventure, ne lui donner pas de granulés ou de friandises !!!
Ne vous occupez pas plus de lui que ne le ferait sa mère sinon il va s'attacher à vous et va devenir dépendant. Si vous êtes obligé de vous occuper beaucoup de lui vous serez probablement conduit à l'adopter définitivement car il sera inadapté à la vie sauvage, c'est pourquoi dans la mesure du possible il est préférable de ne pas se lancer dans ce genre d'opération de sauvetage et de plutôt faire appel a un centre spécialisé en faune sauvage.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site