Maladie virale hémoragique

La maladie hémorragique virale du lapin (groupe des Calicivirus, en anglais viral haemorrhagic disease (VHD) est une maladie hautement contagieuse des lapins, découverte pour la première fois en Chine en 1984. Elle touche la Corée en 1985 puis arrive en Europe en 1986 avec 2 foyers en Italie et en Europe de l'est. Par la suite, elle se dissémine sur une grande partie du continent et entraîne de grosses pertes chez les lapins domestiques comme chez les sauvages. Des cas ont été signalés en Afrique puis l'Australie (1995) et la Nouvelle-Zélande (1997) sont touchées par le virus.

Mode de contamination et forte contagion ?

Le virus est extrèmement contagieux et peut frapper toute l'année. Il se transmet par contact direct entre lapins :

  • avec le lapin lui même ;
  • avec ses poils, ses déjections ou ses sécrétions nasales (dans une cage, une pièce, un jardin, etc.).

et par contact indirect :

  • avec les fourrages (foin, paille, etc.) ;
  • avec les aliments (eau, grains, fruits ou légumes) ;
  • avec du matériel (cage, ratelier, biberon, gamelle, jouet, etc) ;
  • avec les insectes et petits rongeurs (qui peuvent être les vecteurs du virus) ;
  • avec l'homme (qui peut transporter le virus sur ses habits, ses chaussures, ses mains, suite à un contact avec le virus lors d'une exposition, d'une caresse d'un lapin contaminé, d'une balade en nature, etc.) ;
  • avec les autres animaux (les carnivores peuvent être vecteurs du virus après avoir consommé une viande infectée).

De grosses épidémies ont frappé l'Europe.

Virus mortelle ?

La maladie est foudroyante : la période d'incubation est courte et dure généralement moins de 2 jours (parfois jusqu'à 5 jours). La VHD n'a pas forcément de symptômes. Le plus souvent le lapin est retrouvé mort soudainement.

La maladie est très contagieuse et tue entre 70 et 99% des lapins contaminés. Avant l'âge de 4 semaines, les lapereaux ne développent aucun signe clinique. Entre 4 et 10 semaines, les animaux commencent à devenir sensibles. À partir de 10 semaines les lapins peuvent déclarer la VHD et mourir. Les sujets les plus sensibles sont les jeunes lapins de plus de 2 mois.

Parfois on constate de la fièvre (41,5°C au lieu de 39°C), des troubles de la coordination voire une paralysie de l'arrière-train, une perte de l'appétit, de l'apathie (indifférence, peu de déplacement, abattement), des difficultés à respirer, des écoulements nasaux et oculaires, des tremblements ou du sang dans les excréments ou les yeux. Juste avant la mort l'animal s'asphyxie, il est pris de spasmes et un peu de sang coule du nez.

Le virus détruit les cellules, elles se décollent les unes des autres. Cela augmente l'activité coagulante, ce qui forme des caillots sanguins qui bouchent les artères principales (pulmonaires, hépatiques et aortiques) et forme des lésions. Le lapin meurt alors d'une hémorragie. Des prélèvements permettent de mettre en évidence le virus par immunohistologie et sérologie.

Virus résistant ?

Le virus est très résistant dans le milieu extérieur. Il reste actif plus de 3 mois à température ambiante (105 jours à 20°C) et il résiste encore plus longtemps dans un milieu froid (225 jours à 4°C) et à la congélation. Il est donc important de garder le matériel infecté (cage, gamelle, barreaux, etc) à l'écart et de le désinfecter avec un produit approprié (virucide).

Les adultes peuvent parfois résister à l'infection et survivre. Ils restent alors porteurs du virus pendant au moins 5 semaines. Durant cette période ils peuvent transmettre la maladie à d'autres lapins, il faut donc les garder à l'écart et bien se désinfecter avant de manipuler d'autres lapins. Ils sont ensuite immunisés contre la maladie et ne l'excrètent plus.

Prévention :

Une fois l'animal contaminé, il n'existe pas de traitement pour le soigner. La seule façon efficace de protéger son lapin est donc de le vacciner dès l'âge de 2 mois et de faire les rappels tous les 6 mois ou tous les ans (suivant le vaccin utilisé).

Un certain nombre de règles d'hygiène peuvent également vous préserver de ce virus.

  • désinfectez vous les mains, les chaussures, les habits, etc. après contact avec un lapin inconnu (en exposition ou animalerie par exemple) ;
  • si vous avez déjà un lapin, respectez une mise en quarantaine de 10 jours pour tout nouveau lapin qui arrive chez vous ;
  • protégez votre lapin des insectes (pas de sortie les soirs d'été, moustiquaire sur la cage, etc.) ;
  • lavez (voire épluchez) vos fruits et légumes avant de lui donner ;
  • ne laissez pas votre lapin dans votre jardin si des lapins sauvages y viennent ;
  • utilisez une litière et du foin propres, à l'abris des insectes et autres animaux.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site